Fusillade à Montreuil : Courrier du Président du conseil local FCPE à Madame la Maire de Montreuil

Bonjour Madame Voynet,

Sans vouloir exploiter les évènements d’hier, ces quelques lignes lues sur le site internet de Parisien ce matin ont tout de même de quoi nous inquiéter :

« Des mères couchées à terre sur le trottoir ou derrière des poubelles peu avant la sortie des classes ou de la crèche. Un échange de tirs nourris avec des « fusils de chasse », selon des témoins. Une « scène de film surréaliste », d’après la directrice de la crèche Henri-Wallon. Hier, vers 16 heures une violente fusillade a éclaté dans la petite rue Henri-Wallon à Montreuil, devant une crèche départementale de 72 lits, une PMI (centre de protection maternelle et infantile) et un groupe scolaire comprenant une école maternelle et une école élémentaire. Un homme, âgé entre 25 et 30 ans, touché à l’épaule gauche, était hier soir à l’hôpital de Montreuil. Ses jours n’étaient pas en danger ».

L’insécurité, notamment au travers de règlements de compte, n’est pas nouvelle dans notre ville ni ailleurs en France, mais les évènements d’hier ont de quoi inquiéter les familles montreuilloises, a fortiori au regard de l’horaire de la « fusillade » et du lieu.

S’il n’est pas possible de garantir un risque zéro aux montreuillois ni de prévoir nécessairement la survenance d’un tel évènement, il nous semble malgré tout que tout doit pouvoir être mis en œuvre pour sécuriser au maximum les rues de la ville, a minima aux horaires d’entrées et sorties des crèches et établissements scolaires.

S’il n’est pas possible d’éviter tout risque, la police et la mairie connaissent nécessairement les secteurs à risques. A titre d’exemple, habitant à côté de la crèche Makeba, de l’école maternelle Louis Aragon et de la piscine, j’ai pu, avec d’autres  voisins, constater à plusieurs reprises des règlements de compte entre personnes d’origine de pays de l’Est résidant à proximité ou encore entre bandes de « jeunes », que ce soit la nuit ou en pleine journée (en pleine rue avec des battes de base-ball, des sabres, des couteaux ou des armes à feux).

Mais que fait la police ? nous direz-vous. Nous vous laissons régler cela avec elle mais notre ville est loin d’être un modèle en matière de sécurité, notamment autour des écoles (règlement de comptes, présence de dealers, cambriolages…).

Si on ajoute à cela les immeubles menaçant ruine qui s’écroulent sur leurs habitants devant les écoles, il y a vraiment de quoi être inquiets sans exagérer.

En espérant que vous puissiez contribuer à nous rassurer rapidement, je vous souhaite une bonne journée.

Cordialement

Grégoire LAGNY
Président du conseil local FCPE (écoles Jules Ferry’s et Anne Frank)

Share
Ccm, Communiqués, Montreuil
J’ADHERE