Oui, il est possible de sortir d’Est-Ensemble !

Oui, il est possible de sortir d’Est-Ensemble !

Non au Grand-Paris !

La loi sur Métropole du Grand Paris lancée sous Nicolas Sarkozy et décidée par François Hollande a été approuvée par les députés socialistes et vient d’être publiée.  Elle entend regrouper 124 communes et 4 départements dans un système ultra-complexe et incohérent, bien loin des préoccupations des citoyens. Au moment où les Français prennent de plus en plus leurs distances avec le pouvoir politique, cette réforme gouvernementale ne pourrait qu’accentuer la fracture qui se creuse entre le citoyen et ses élus.

Cette loi prévoit la suppression d’Est Ensemble et le transfert à la métropole de toutes ses compétences déléguées par Montreuil, notamment les parcs, l’aménagement, les équipements sportifs et culturels comme le Méliès et les bibliothèques. Tout cela serait géré depuis Paris.

C’est évidemment inapplicable et c’est pourquoi la loi a institué une mission de préfiguration pour recenser toutes les impossibilités et toutes les absurdités d’une loi écrite à la va vite pour porter le rêve fou du Grand Paris : un million d’habitants supplémentaires au prix d’une densification forcenée et du recul de la nature en ville.

Ma ville j’y crois entend prendre toute sa place dans la lutte contre le projet mégalomaniaque du Grand-Paris. Nous organiserons la mobilisation de tous les Montreuillois comme dans la bataille pour le service de la cardiologie du CHI André Grégoire, bataille que nous avons gagnée. Nous joindrons nos forces à celles de toutes les collectivités qui, comme nous, veulent rester maîtresse de leur destin Oui, le pouvoir devra reculer ! Souvenez-vous du succès de l’action contre le CPE : la loi a été abrogée…

En 2010, la municipalité sortante dirigée par Dominique Voynet a rejoint Est Ensemble qui réunit les communes du Canal de l’Ourcq. C’est absurde : quelle est la logique de s’unir à Pantin ou à Bondy ? Plusieurs dizaines d’équipements, des pans entiers de compétences (dont les ordures ménagères) et près d’un millier d’agents ont été transférés à l’intercommunalité. Ni les agents de la ville ni les Montreuillois n’ont été consultés.

Le bilan est là, tous les jours, sous vos yeux. Jamais la ville n’a été aussi sale. Les démarches sont devenues plus compliquées, les problèmes plus longs à résoudre. Les impôts ont augmenté : bien loin de générer des économies, Est Ensemble s’est révélée un gouffre financier ! Qu’est-ce que l’adhésion a Est Ensemble vous a apporté ?

C’est pourquoi nous prenons l’engagement de sortir d’Est Ensemble avant sa dissolution dans la Métropole.

Oui, la loi prévoit la possibilité de quitter une communauté d’agglomération. Elle en définit clairement les modalités. Oui le conseil communautaire peut refuser ce départ, en théorie. C’est-à-dire bafouer le suffrage universel ! Ceux qui prétendent que la sortie est impossible, alors qu’elle l’est, entendent-ils la refuser ? En clair : les communes socialistes oseront-elles refuser à Montreuil de coopérer avec les communes de son choix ?

Car Ma Ville J’y Crois entend promouvoir la création d’une nouvelle communauté avec les communes qui nous sont proches, afin de développer des projets communs, notamment pour favoriser la création d’emplois. Nous avons rencontré les maires des communes voisines : Fontenay-sous-Bois, Vincennes, Rosny-Sous-Bois, Noisy-le-Sec, le Perreux-sur-Marne, Nogent-sur-Marne, Saint-Mandé. Ils souhaitent travailler avec Montreuil sur la base de projets d’intérêt commun. C’est ensemble que nous essaierons de sauvegarder les compétences essentielles pour bien répondre aux demandes des citoyens.

Nous obtiendrons, dans un premier temps, le rapatriement de tous les services de proximité (propreté, culture, sport…) qui ont été transférés à Est-Ensemble et nous donnerons une impulsion très forte au développement économique de notre ville afin de financer notre politique sociale. Puis nous mettrons en valeur les synergies potentielles avec les villes voisines qui disposent d’une très forte base économique, villes dont la municipalité sortante, polarisée sur le canal de l’Ourcq, ignorait l’existence avec arrogance !

Nous ferons voter la sortie d’Est-Ensemble lors d’un premier Conseil municipal qui se tiendra le 12 avril 2014.

Share
Communiqués, Montreuil
J’ADHERE