Disparition de Léon Zyguel

DSCF8007Le comité des citoyens montreuillois a la grande tristesse de vous faire part de la disparition ce 29 janvier de Léon Zyguel.

Après être passé par le camp de Drancy, déporté en même temps que son frère et son père au camp d’extermination d’Auschwitz en 1942, il survécut et c’est le 1er mai 1945, le jour de ses 18 ans qu’il arriva à l’hôtel Lutétia à Paris où étaient rassemblés les rescapés des camps de concentration.

Témoin au procès du criminel de guerre Papon, il restera comme celui qui inlassablement visita les classes pour transmettre aux enfants de nos écoles, sans haine, le message indispensable pour que l’horreur ne soit jamais oubliée et pour que soit comprise l’entreprise de déshumanisation des nazis.

Jusqu’au bout, il resta fidèle au serment que prêtèrent les déportés en avril 1945 sur la place d’appel de Buchenwald, camp libéré par lui-même face aux SS qui s’enfuirent. Léon Zyguel y avait été transféré avec ses camarades d’infortune au terme de la terrible marche de la mort depuis Auschwitz

Sur proposition de Jean-Pierre Brard, c’est François Fillon, Premier Ministre, qui décida de lui décerner la Légion d’honneur en reconnaissance de son magnifique parcours. Elle lui fut remise par Simone Veil, à la préfecture de la Seine-Saint-Denis au cours d’une inoubliable cérémonie chargée d’une indicible émotion.

Nous nous inclinons devant la mémoire de Léon Zyguel. Nous sommes tous orphelins de Léon. A Arlette, son épouse, à tous les membres de sa famille, nous exprimons nos profonds sentiments de tristesse et de solidarité.

 PS : Les personnes qui souhaiteraient rendre hommage à l’engagement de Léon sont invitées à participer à la projection du film Les Héritiers auquel il a collaboré par son témoignage sur le concours national de la Résistance. La projection aura lieu au cinéma Méliès ce jeudi 5 février 2015 à 20 h 30.

Share
Communiqués, Montreuil
J’ADHERE