L’équipe du Méliès lavée de tout soupçon par la justice

l’action continue avec Ma Ville j’y Crois

Le Tribunal de Grande Instance de Bobigny vient de prononcer un non-lieu dans « l’Affaire du Méliès ». Les accusations fantaisistes portées contre Stéphane Goudet et l’équipe du cinéma s’effondrent définitivement. La légitimité de la lutte exemplaire de cette équipe, que le CCM puis Ma Ville j’y crois, ont soutenue dès le début, est ainsi reconnue. Les élus Verts portent une lourde responsabilité dans les souffrances qu’il ont infligées au personnel et dans la crise vécue par le cinéma et ses spectateurs pendant 18 mois. Les élus PS qui dirigent Est Ensemble partagent cette responsabilité : le cinéma est rattaché à Est Ensemble depuis 2012. Ils persistent en refusant obstinément, avec l’accord de Patrice Bessac et d’Alexie Lorca, de pérenniser la mission de Stéphane Goudet comme directeur artistique du Méliès au sein d’Est Ensemble. *

Tout cela résulte de l’alliance sans principe de Montreuil Avenir avec les Verts et avec le PS lors des élections municipales.

Il reste qu’une étape importante, symbolique, est franchie avec cette décision de justice. Il faut maintenant en tirer toutes les conséquences. Il faut aussi terminer les travaux du nouveau six salles (encore un an de perdu depuis mars 2014, toujours pas de date d’inauguration) et à créer les conditions de la réussite de ce projet formidable en l’inscrivant bien dans la politique culturelle de la ville. C’est pourquoi les élus de Ma Ville j’y Crois refusent que le Méliès soit transféré à la Métropole du Grand Paris dès janvier 2016 comme l’a décidé le parlement. Ils demandent que s’engage immédiatement un grand débat public sur la place du Méliès dans la politique culturelle Montreuillois, avec tous les acteurs et associations intéressés. Oui, les citoyens ont aussi leur mot à dire sur l’avenir de leur cinéma,le Méliès de Montreuil  !

Share
Non classé
J’ADHERE