C’était il y a une semaine, mais c’est pour demain !

Après Paris, Metz et Lyon…, Etienne Chouard est venu à Montreuil, invité par le Comité des Citoyens Montreuillois et les élus du Groupe Ma ville j’y crois.
Ce samedi 26 mars 2016, près de 300 personnes se sont réunies autour de son cheval de bataille : la Constitution. Notre Constitution, celle qui devrait être écrite par les citoyens pour les citoyens !
« Ce ne sont pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir »  Tout est dit !
Dans un premier temps, nous assistons à une conférence sur une nouvelle conception du fonctionnement de nos institutions.
Non ! Nous ne sommes pas en démocratie car si nous étions dans une démocratie le peuple écrirait lui-même les règles du pouvoir.
Non ! Notre démocratie n’est pas non plus représentative : comment  penser représenter le peuple quand on est élu(e) avec 20, 30 ou 40% de participation !!
Notre régime est une oligarchie, le pouvoir appartient à une élite qui décide pour nous en pensant à eux…
Puis, dans un deuxième temps, démarrent les Ateliers Constituants.
Armés d’un stylo, des femmes et des hommes s’affairent autour des tables et réfléchissent en s’exerçant à écrire les règles du pouvoir.
On entend : « Nous devons être prêts le moment venu »
« Cela ne peut plus durer, la majorité des femmes et des hommes politiques sont déconnecté(e)s de la réalité ».
Les ateliers donnent lieu à des débats riches où l’on sent un réel besoin d’échanger sur des idées, qui semblent a priori lointaines, et qui deviennent concrètes dès que les citoyens s’en emparent : les médias, l’éducation populaire, la représentativité législative, la propriété, les services publics, la transparence…
Déjà 22 heures  !! Les restitutions des ateliers s’allongent car on voudrait rester plus longtemps à débattre, mais l’alarme retentit, il nous faut quitter le bâtiment. Tous ne veulent pas partir et continuent à discuter sur le trottoir. Tous sont envahis par cet espoir
« On va se revoir ! On va bouger les lignes, on va se faire entendre ».
C’est donc gonflé(e)s d’énergie, mêlée d’une sensation de plénitude et d’espoir que nous refermons la porte, pour ce soir uniquement ! L’heure est grave – l’Histoire n’attend pas et certains d’entre nous sont bien décidés à en écrire une page…
« La démocratie, c’est deux loups et un agneau votant ce qu’il y aura au dîner.
La liberté, c’est un agneau bien armé qui conteste le scrutin ». 
Benjamin Franklin (1706 – 1790)

Share
Ccm, France
J’ADHERE