L’année de l’austérité à Montreuil‏

La majorité municipale s’engraisse – Montreuil subit une cure d’amincissement.

Les tristes nouvelles s’enchaînent à Montreuil. Notre ville perd son âme. La fête de la ville et la Voie est Libre disparaissent, alors que l’office de tourisme est en train de mettre la clé sous la porte.

Nous avons appris ces derniers jours que la fête de la ville allait être annulée cette année. Seul un feu d’artifice dérisoire serait maintenu le soir. La fête de la Ville en juin était l’occasion pour tous les Montreuillois de se retrouver , ou même de se connaître pour certains. C’était l’occasion pour les associations de faire connaître leur activités et aux Montreuillois de s’émerveiller devant l’offre culturelle et de bénévolat incroyable qui s’offrait à eux dans leur ville.

La fête de la ville a pris naissance en 1973 sous le nom de « Fête à la fontaine » avec une très grande place pour les associations. Elle était l’occasion pour Montreuil de se donner à voir et se laisser découvrir.

En plus d’être une fête, elle était aussi un événement culturel majeur. La 9è symphonie de Beethoven y avait été jouée en 2007 et en 2008, la Flûte Enchantée de Mozart aurait dû être jouée mais Voynet décida de son annulation lors de son arrivée à le tête de la municipalité. En ne conservant que le feu d’artifice le soir, la majorité municipale considère que les Montreuillois n’ont comme besoin que celui de se divertir devant un spectacle pyrotechnique. Cette logique de la culture est dégradante pour une majorité pilotée par un maire communiste. Abrutissons le peuple, cela suffira à le contenter. Un raisonnement capitaliste d’une ironie parfaite pour une majorité qui prétend défendre l’intérêt des Montreuillois alors qu’il vote un budget municipal absurde qui tue le service public. Si la fête de la ville n’est plus, il est encore plus certain que le communisme est mort à Montreuil.

Par ailleurs, nous apprenions il y a quelques heures que La Voie est libre ne serait pas reconduite cette année. La faute à une équipe municipale à l’arrêt qui n’a pas su (voulu) apporter de réponse à un collectif d’habitants quant à la possibilité de réaliser ou non le festival. Ces habitants bénévoles agissent pourtant dans l’intérêt général : celui de faire découvrir un territoire (le Haut Montreuil, les Murs à Pêches et une autoroute devenue le symbole d’une écologie accessible à tous) et de faire se rencontrer les gens pour faire la fête intelligemment en se sensibilisant à des pratiques (économiques, écologiques, culturelles,…) alternatives.

La voie est Libre permettait aussi chaque année de donner un coup de propre à la bretelle d’autoroute. Qu’en sera-t-il cette année?

La Voie est Libre aurait pu être reconduite : les travaux du tram ne commenceront pas cette année sur l’autoroute. L’annulation de cet événement est un faux message d’espoir envoyé aux Montreuillois pour leur faire croire que le tram arrivera bientôt alors qu’il a plus de chances de ne pas arriver, faute de dialogue avec la Mairie de Noisy le Sec! C’est donc un territoire entier et des habitants pleins d’énergie qui seront victimes d’une stratégie de communication politique pitoyable. La voie est libre n’aura pas lieu. Le tram n’arrivera pas. La douche n’en sera que plus froide!

La majorité actuelle est en train d’éteindre goutte à goutte la flamme citoyenne qui anime les Montreuillois. C’est pire que sous Voynet diront certains, « et paraît-il, le maire est communiste » diront d’autre. La majorité actuelle déconstruit ce que des années de militantisme, de bénévolat et de politiques volontaristes ont réussi à construire. Montreuil sombre dans un crépuscule à durée indéterminée et les Montreuillois vont avoir la gueule de bois pour un bon moment. Mais ce n’est rien à côté de celle qu’aura la majorité quand le mécontentement citoyen finira par éclater dans les rues (ou les urnes).

Share
Montreuil
J’ADHERE