Pourquoi le CCM dit Non ! au nouveau compteur électrique Linky à Montreuil

Le nouveau compteur Linky permet la coupure à distance en cas d’impayé et engendre une augmentation des factures de 15 à 25 % car les abonnés devront prendre un abonnement plus cher pour éviter que le Linky, plus sensible que les anciens disjoncteurs, ne fasse disjoncter l’installation à cause des objets gourmands en électricité.

En plus de son coût qui s’élève à 7 milliards d’euros au total financés par l’augmentation d’une taxe prélevée sur toutes les factures (CTA, Contribution tarifaire d’acheminement), le CCM dénonce le non respect du principe de précaution alors que de nombreux incidents (incendies) sont intervenus depuis le déploiement des compteurs sur le territoire national et que rien n’est dit sur la dangerosité des radiofréquences émises par le Linky reconnues comme « potentiellement cancérigènes » depuis le 31 mars 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS

Malgré une importante mobilisation de Montreuillois-es déjà informé-e-s des inconvénients du Linky, la majorité municipale n’a pas voté de délibération de refus de son installation pour protéger nos concitoyens. Pourtant, plus de 300 villes l’ont déjà fait, dont nos voisines de Bagnolet, Bondy et Fontenay-sous-Bois.

Lors du conseil municipal, nos élus du groupe Ma Ville j’y Crois ont émis un vœu pour empêcher le déploiement du Linky à Montreuil. Il a été écarté au profit d’une « déclaration » de la majorité municipale dans laquelle la ville ne s’engageait à rien.

Nos élus sont de nouveau intervenus lors du Conseil municipal du 30 novembre 2016 pour apporter notre appui au collectif Stop Linky Montreuil qui avait obtenu une coupure de séance mais qui n’a eu la parole qu’à 23h45 une fois le public parti !

Malgré l’annonce par M. Dufriche de la création d’une « instance de dialogue, d’information et de concertation » qui s’est réunie le mardi 20 décembre à 18h sans les élus de l’opposition, la majorité a donné son feu vert au déploiement du Linky à partir du 1er février 2017.

Dites non au Linky à Montreuil. Signez notre pétition qui a déjà reçu plus de 4.300 signatures : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/linky-ce-sera-etat-urgence-permane-1137.html

 

Share
Communiqués, France
J’ADHERE