DECLARATION DU COMITE DES CITOYENS MONTREUILLOIS

2 MARS 2017

Nous, les adhérents du Comité des citoyens Montreuillois (CCM) nous sommes réunis en assemblée générale le 2 mars 2017. Nous avons décidé de notre position sur les deux prochaines échéances politiques majeures que le pays va connaître au printemps.

Notre choix pour l’élection présidentielle

            Si l’éventail des choix semble grand ouvert, sur le fond les options possibles se ressemblent fort. A droite, les projets de Fillon se rapprochent de ceux de Le Pen dont la xénophobie et la complaisance envers les grandes fortunes et la caste à laquelle elle appartient en font un repoussoir. A gauche, parce que les différences sont plus apparentes que réelles, les options se valent.

            Les adhérents du CCM se souviennent que Fillon, aussi bien  que Hamon et Mélenchon, même si depuis il est revenu sur sa position, ont approuvé, en son temps, le traité de Maastricht, responsable de l’état dans lequel se trouve, aujourd’hui l’Union Européenne, situation que les peuples rejettent de plus en plus. Si Macron doit à son jeune âge de ne pas être comptable du traité de Maastricht, il ne fait aucun doute que son action politique au sein de gouvernement de Valls s’inscrit pleinement dans ce cadre. D’ailleurs, tous sans exception ont participé depuis 1997 à des gouvernements qui sont responsables de la situation actuelle qui a affaibli et désespéré notre pays.

            Les adhérents du CCM  considèrent néanmoins qu’il importe que chacune et chacun exerce son droit de vote, même avec un bulletin blanc. Ce droit a été acquis au cours de dures et longues batailles par notre peuple. Cependant, les intentions de vote étant très diverses parmi nous, hormis le rejet unanime de l’option d’extrême droite, l’assemblée générale considère qu’il revient à chacune et à chacun d’exercer son choix en faisant jouer son esprit critique.

Election législative de Montreuil-Bagnolet

            L’assemblée générale s’est également prononcée sur l’élection législative qui concerne notre circonscription. Elle a décidé, conformément aux décisions antérieures du comité, de présenter un candidat qui défendra le projet tel qu’il figure dans le manifeste du CCM. Il le fera en dehors de toutes les postures et enjeux des appareils politiques et de leurs alliances et arrangements dont Montreuil est une triste illustration ignorant les citoyens et leurs opinions dès que l’élection est passée.

            Elle considère que plusieurs candidatures étaient possibles et, après en avoir débattu, a porté son choix sur Jean-Pierre BRARD. Les adhérents ont fait ce choix parce qu’il est connu des Montreuillois et des Bagnoletais. Tout au long de l’exercice de ses mandats publics, il a fait la preuve de son honnêteté, de sa disponibilité et de sa capacité d’écoute. Il a toujours été un homme libre à la disposition de ces concitoyens.

            A l’Assemblée Nationale, porte-voix redouté et écouté de ceux qui ne sont jamais entendus, Jean-Pierre BRARD a toujours défendu avec énergie l’école et la laïcité, le droit au logement, la santé. Egalement la Sécurité Sociale, les lois protégeant les salariés et les retraites. Il s’est battu pour des politiques protégeant l’environnement. Il a défendu les politiques de co-développement et les relations de paix entre les peuples. Il s’est battu contre la fraude, la corruption, les sectes.

            En juin 2012,  arrivé second derrière le candidat PS, et qu’il était en position de se maintenir au 2ème tour, il a préféré se retirer par loyauté envers le principe de désistement, à gauche, en faveur du candidat arrivé en tête, fut-ce de quelques voix comme ce fut le cas à Montreuil.

            Passé le temps des engagements le PS de François Hollande est  revenu sur ses promesses, désespérant le peuple de France, faisant monter le vote FN et conduisant le pays dans le triste état que nous connaissons aujourd’hui. Il faut reconnaitre au député sortant, Razzy Hammadi, le mérite d’avoir soutenu cette politique du PS avec une grande fidélité, y compris du temps de Valls et de la loi travail de Myriam El Khomri qu’il a votée.

            Dans un contexte délétère où se délite la confiance faite aux femmes et hommes politiques, nos concitoyens recherchent des représentants fiables et honnêtes. Jean-Pierre Brard a fait la démonstration par ses actes qu’il a toujours été digne de la confiance dont les citoyens l’ont honoré au cours de ses mandats.

            C’est donc lui que nous avons choisi et c’est avec lui et sa suppléante de Bagnolet que nous allons mener la bataille pour que les Bagnoletais et les Montreuillois retrouvent une voix qui parle de leurs soucis du quotidien et leurs aspirations pour le futur.

Share
Ccm, Communiqués, Montreuil
J’ADHERE