Pour la défense du Service public, pour un droit à la santé pour tous !

(Appel adopté par l’Assemblée générale du Comité des citoyens Montreuillois le 11.12.10)

Le projet de loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire) continue de tailler en pièce l’hôpital public et les établissements de santé à caractère non lucratif pour le plus grand profit des sociétés commerciales, pour la plupart cotées en bourse, gestionnaires des cliniques privées.

Hôpitaux publics et structures du médico-social sont démantelés comme l’Hôpital Trousseau par exemple, démolition accélérée avec la mise en place de l’Agence Régionale Santé (ARS), courroie de transmission directe du Gouvernement pour contraindre aux regroupements ou disparitions d’établissements, aux plans de redressement, aux contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM), à la mise en concurrence… qui vont continuer à réduire et précariser l’emploi et compromettre encore plus l’accès et la qualité des prestations sociales et des soins pour la population.

Le gouvernement accélère brutalement la privatisation du système de santé, multiplie les fermetures de structures de proximité utile à la population et prétend encore mettre à contributions les malades et les assurés sociaux. Tout cela au nom de la recherche de la rentabilité et au détriment de la justice sociale. Notre hôpital est dans la ligne de mire avec la réduction des services offerts à la population, des conditions de travail de plus en plus insupportables, la suppression des urgences chirurgicales de nuit.

Au lieu de manifester une résistanceà ces projets préjudiciables pour les Montreuillois, la municipalité a décidé – sans concertation avec les usagers et contre l’avis des professionnels de santé – d’accompagner la politique de Sarkozy,  en fermant le centre municipal de santé Voltaire. Elle s’inscrit ainsi dans la politique du gouvernement.

Plus que tout, nous demandons :

–         un véritable débat démocratique rassemblant l’ensemble des acteurs du système (usagers, organisations syndicales, professionnels de santé, élus… et permettant l’élaboration d’une politique publique de santé dans ses dimensions préventives et curatives.

–         le développement et l’amélioration du système public de santé et de protection sociale pour permettre l’accès gratuit aux soins pour tous.

–         A la municipalité de Montreuil de revenir sur sa décision de fermer le centre municipal de santé Voltaire.

–         A l’agence régionale de santé de renoncer aux attaques contre l’Hôpital André Grégoire

 C’est avec tous les Montreuillois que nous sommes déterminés à agir pour défendre notre hôpital et nos centres municipaux de santé qui sont en grand danger.

Share
France, Idf, Montreuil, Non classé
J’ADHERE